Méditations


Tous ceux et celles qui cherchent à s’engager sur le Chemin de la Vérité et de la Vie et donc de l’Amour, là où ils se trouvent et comme ils le peuvent, participent, construisent, inventent, créent, pour eux-mêmes, et de part en part pour les autres, de l’Espace, un autre Espace, pour le bonheur et l’éternité ! C’est de cet espace qu’il est question lorsque le Christ parle du “Royaume”… Un Royaume rendu accessible lorsqu’on y croit, qu’on l’espère, qu’on y investit sa foi, sa soif de sens… Ce Royaume existe, il est à découvrir, à habiter, à vivre, à colorer de toutes nos petites touches personnelles, sans lesquelles il lui manquerait du sens. Ce Royaume est le sens de nos vies, et nous sommes le sens de ce Royaume, car c’est un univers relationnel.
Comme cela se dit souvent dans l’Église, le Christ s’est fait “humain” pour que l’humain accède et se fasse Dieu, c’est-à-dire accède à sa vocation, qu’il soit pleinement “Amour”, dans la justesse et la gratuité, à l’image de Dieu. La Vie est relation, et son sommet c’est l’Amour, l’Amour avec un grand “A”, l’Amour selon Dieu.
La Lumière de Pâques nous a été acquise par le Christ, elle ne peut donc nous être enlevée, marchons vers elle, accueillons-la, elle est victoire et Vie. Amen !

Michelle Foucault


Prière à Marie et Joseph

Réjouissez-vous, Marie et Joseph, comblés de grâce,

le Seigneur est avec vous.Vous êtes bénis entre tous les êtres,

et Jésus, votre Enfant chéri, est béni.

Sainte Marie, saint Joseph, priez pour nous, pauvres pécheurs,

maintenant et à l’heure de la mort. Amen !


Prière de l’Angélus à Marie et Joseph

L’Ange du Seigneur porta la Bonne Nouvelle à Marie, l’épouse de Joseph

Et elle conçut du Saint-Esprit,

Puis, il annonce à Joseph

Prends chez toi Marie ton épouse !

Tous deux communiant à ce grand Mystère

Ils ne font qu’un seul cœur en Jésus.

Réjouissez-vous, Marie et Joseph, comblés de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénis entre tous les êtres, et Jésus, votre Enfant chéri, est béni ! Sainte Marie, Saint Joseph, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de la mort.

Priez pour nous sainte Marie et saint Joseph

Afin que nous soyons dignes des promesses du ChristDaigne, Seigneur, notre Père, répandre la grâce de l’Esprit Saint en nos cœurs. Par le message de l’Ange, tu nous as révélé l’Incarnation de ton Fils bien-Aimé. Conduis-nous par les mérites de sa Passion, avec le secours de Marie et de Joseph, jusqu’à la gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen !

Koïnonia


« Ce n’est pas la science qui rachète l’homme. L’homme est racheté par l’amour. Cela vaut déjà dans le domaine purement humain. Lorsque quelqu’un, dans sa vie, fait l’expérience d’un grand amour, il s’agit d’un moment de « rédemption » qui donne un sens nouveau à sa vie. Mais, très rapidement, il se rendra compte que l’amour qui lui a été donné ne résout pas, par lui seul, le problème de sa vie. Il s’agit d’un amour qui demeure fragile. Il peut être détruit par la mort. L’être humain a besoin de l’amour inconditionnel. Il a besoin de la certitude qui lui fait dire: « Ni la mort ni la vie, ni les esprits ni les puissances, ni le présent ni l’avenir, ni les astres, ni les cieux, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus Christ » (Rm 8, 38-39). Si cet amour absolu existe, avec une certitude absolue, alors – et seulement alors – l’homme est « racheté », quel que soit ce qui lui arrive dans un cas particulier. C’est ce que l’on entend lorsque l’on dit: Jésus Christ nous a « rachetés ». Par lui nous sommes devenus certains de Dieu – d’un Dieu qui ne constitue pas une lointaine « cause première » du monde – parce que son Fils unique s’est fait homme et de lui chacun peut dire: « Ma vie aujourd’hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et qui s’est livré pour moi » (Ga 2, 20). »

Benoît XVI, Encyclique sur l’Espérance, n° 26


O grandeur inouïe de la vie chrétienne !

Dans quelle captivante beauté, dans quel océan d’amour nous vivons !

Est-ce possible que Dieu nous aime à ce point ?

Marthe Robin


Ce que l’homme contemple, il le reflète.

Michel Maret


J’aime une clarté, une voix, un parfum, une nourriture, un enlacement

quand j’aime mon Dieu :

c’est la clarté, la voix, le parfum, l’enlacement de « l’homme intérieur »

que je porte en moi, là où brille pour mon âme une clarté que ne borne aucun espace,

où chantent des mélodies que le temps n’emporte pas,

où embaument des parfums que ne dissipe pas le vent,

où la table a des saveurs que n’émousse pas la voracité,

et l’amour des enlacements que ne dénoue aucune satiété ;

voilà ce que j’aime en aimant mon Dieu !

Le bien inexprimable, le bien plein de bienfaits, le Créateur qui est bon,

et qui a créé tous les biens, c’est Lui qui fera tes délices,

car c’est de lui que tu reçois tout ce qui fait tes délices.

Saint Augustin


Pages ( 5 sur 6 ): « Précédent1234 5 6Suivant »