Pastorale

Homélie du dimanche et des fêtes

3e Dimanche du temps ordinaire

22 janvier

« Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. » (Mt 4, 12-17)

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. » Ces paroles du prophète Isaïe résument admirablement notre foi. Le peuple marchait dans les ténèbres : c’est la condition humaine livrée à elle-même, privée de repère. De même que le soleil qui se lève nous permet de nous orienter et de nous enchanter dans la contemplation des splendeurs de la création, Jésus-Christ vient illuminer toute notre existence et lui révéler sa grandeur.

Les ténèbres, ce sont les affrontements, le mensonge, le manque d’amour, l’ignorance, les divisions, les blessures multiples infligées à la dignité humaine… L’homme est faible, fragile. Il a besoin de lumière sur son chemin.

Jésus vient habiter Capharnaüm et l’illuminer de sa présence. Il vient s’asseoir à la table de pécheurs. En araméen, le nom de cette ville signifie : « Village de la consolation ». Cette grande lumière qui se lève sur notre monde, c’est la miséricorde du Christ, le don gratuit du Père à l’humanité, parce qu’il nous aime.

L’Évangile est une lumière qui éclaire tous les aspects, tous les recoins de la vie humaine. Il nous apprend que nous sommes aimés de Dieu, que les peuples de la terre forment une seule et grande famille humaine, que Dieu n’est qu’amour et miséricorde. Il nous appelle à nous rassembler dans sa grande lumière.

Cette lumière ne reste pas extérieure à nous-mêmes. Elle nous pénètre de l’intérieur. Le grand Soleil de nos vies n’est pas loin de nous. Il est au centre de notre cœur ! En nous, se trouve cette lumière rayonnante, capable de faire de nous des enfants de lumière.

Une lumière chaude, bienfaisante. Une lumière qui humanise, qui chasse les ténèbres. Une lumière qui donne joie et vie : « Tu as prodigué l’allégresse, tu as fait grandir la joie. »

Lorsque nous entrons en prière, nous sommes pénétrés par les rayons de la lumière divine. Accueillons cette lumière. La prière, c’est comme une porte ouverte sur le ciel. Nous pourrons ensuite transmettre cette lumière aux autres, par notre bonté, notre douceur, notre bienveillance. Comme l’écrit saint Paul : « Le fruit de la lumière consiste en toute bonté, justice et vérité. » Nous sommes comme de petits miroirs qui réfléchissent la lumière d’en haut et qui la projettent alentour.

Telle est notre vocation, telle est notre destinée. Choisissons la lumière, non les ténèbres. Et nous serons comme ces ruisseaux qui scintillent de lumière et qui rafraîchissent le cœur de tous ceux qui s’en approchent !

L’eucharistie est le Soleil de nos vies ! Lorsque nous communions, nous accueillons le Christ notre lumière et notre vie. C’est lui qui fait de nous des enfants de lumière rayonnants et unis. Portons le Christ lumière du monde dans nos familles, notre entourage. Amen !

Prière universelle

  • Pour les peuples qui connaissent aujourd’hui les ténèbres de la guerre, de la dictature et du terrorisme. Que se lève sur eux la lumière de l’Évangile et que s’ouvrent des chemins de paix. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour que l’Église soit le témoin de l’espérance et de la fraternité pour les peuples du monde. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour nous tous qui souffrons des divisions entre les chrétiens. Que notre engagement porte du fruit pour l’unité. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour nous tous ici réunis. Que notre participation à l’eucharistie fasse de nous des enfants de lumière. Dieu, notre Père, nous te prions.

P. Marie-Joseph Huguenin

Ajoutez une prière

Lectures bibliques du jour sur www.aelf.org