Contempler Dieu, est-ce possible ?

Bienvenue sur le site de Koïnonia Forums Actuel Contempler Dieu, est-ce possible ?

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #5539
    Marie-Joseph
    Modérateur

    Chers amis, chères amies,
    Voici un nouveau forum qui pourra nourrir nos échanges sur une question essentielle, qu’il est bon de se poser : Contempler Dieu, est-ce possible ?
    On parle souvent de contemplation au sujet de l’oraison, de la prière, de la méditation. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Pourrait-on vraiment contempler Dieu alors qu’il est au-delà de tout ? Pourtant, beaucoup de spirituels, de mystiques parlent de contemplation. Que veulent-ils dire par là ? Et pour vous, qu’est-ce que cela signifie ? À votre avis, est-il pertinent de parler de contemplation ? Thérèse d’Avila a eu ces paroles célèbrent : « Je veux voir Dieu ». Pourrions-nous voir Dieu sans le voir vraiment, autrement dit voir Dieu se manifester dans notre vie ?
    Je vous invite à partager très simplement votre opinion à ce sujet et surtout si la contemplation de Dieu rejoint votre désir, votre interrogation dans votre quête de Dieu. Ou, mieux, si vous pouvez témoigner d’une expérience qui rejoint celle de la contemplation.

    #5553
    Paul-Henri
    participe

    Cette question me paraît importante et essentielle. En effet, je veux voir Dieu, mais comme il est impossible à mes yeux mortels de le contempler, ce désir n’en est pas moins légitime. C’est bien Lui-même qui m’a créé, nous a créés ainsi, il a mis en chacun de nous le désir de le chercher…et s’Il a mis en nous ce désir, c’est parce qu’Il nous permet de le trouver dans l’oraison et la contemplation. S’il existe en moi le désir de l’union avec Lui, il s’agit bien d’une question de foi, d’espérance et d’amour. Chemin long, laborieux dans l’abandon et la confiance en ce Père tellement aimant et miséricordieux. C’est bien l’Esprit-Saint qui en est le moteur et l’initiateur compte tenu que par moi-même je ne pourrai même pas envisager Dieu. Le modèle: Jésus qui m’invite à le suivre dans son don total. J’adhère donc par ma volonté d’amour en laissant et reposant mon âme en sa présence. Alors oui, il est possible de contempler Dieu.
    Bien en communion avec vous tous.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine par Marie-Joseph.
    #5562
    Jean-Paul Myard
    participe

    Bonsoir
    A mon point de vue le verbe contempler n’est pas très adéquat à la contemplation car il s’agit d’un verbe actif. Or dans le peu d’expérience que j’en ai, la contemplation serait plutôt un état passif induit par la proximité divine, en quelque sorte l’attraction de Dieu qui nous introduit quelque peu en sa compagnie. Nous pouvons favoriser cette intimité mais elle reste un libre don de Dieu qui nous place en sa contemplation. Pour moi il n’est donc pas possible de contempler Dieu mais Il peut nous accorder de recevoir une part de contemplation de ce qu’il est. Nous sommes alors plongés (dans la quiétude, le silence habité, la présence de Dieu, peut-être avec une force qui nous dépasse, nous met « en panne » dans un moment de profond apaisement dont la durée, l’intensité, échappent à notre contrôle). Aussi est il nécessaire d’être accompagné par un Père spirituel expérimenté pour nous assurer qu’il s’agit bien de l’action de Dieu, notamment en observant les fruits qui peuvent s’en suivre. J’espère que ceci pourra contribuer à la réflexion commune.
    Bien fraternellement,

    #5563
    Michelle
    participe

    Quand je respire en profondeur, quand je souris, quand je m’émerveille, quand je ris, quand je crée, quand j’espère, quand je partage, quand je ressens jusque dans mon corps la reconnaissance, la paix, la douceur, la tendresse… Lors de tous ces petits miracles de tous les instants, je contemple Dieu… Car je vis dans, par et avec Le Dieu d’Amour, d’un Amour qui donne Sens, inépuisablement !
    Le Christ s’est décrit Lui-même comme « le Chemin, la Vérité et la Vie » et, pour moi, la plus belle des aventures humaines est de s’inscrire en « chemin, vérité, et vie de surcroît » s’accolant au Christ « Chemin Vérité et Vie ».
    Et c’est alors qu’on fait l’expérience en conscience de la joie de Dieu dans ces retrouvailles. Et faire la joie de Dieu, c’est dilatant, ça dépasse tout.
    La citation de Saint-Exupéry « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux » pourrait se traduire aussi par « On ne contemple qu’avec le cœur… »
    Pour moi, la contemplation de Dieu, c’est une expérience à la fois simple, profonde, intérieure… Une expérience où le chrétien, en entrant en lui-même, en se reconnectant à l’instant, au présent, retrouve l’éternelle et fidèle présence ou alliance de Dieu inscrite en lui à son Baptême !
    Le Dieu de la Vérité aura vraiment tout fait (par son humble venue parmi nous, par ses enseignements, par son exemple, par sa simplicité…) pour faciliter nos chemins de vie vers leur sens profond. Avec le Christ, le Ciel devient si accessible que c’en est « bouleversifiant » !

    #5568
    Marie-Joseph
    Modérateur

    Merci à ces trois premières réponses à notre interrogation sur la contemplation. Dans ses œuvres, saint Jean de la Croix utilise 224 fois le mot « contemplación » ! Pourquoi l’utilise-t-il si souvent ? Parce que Dieu n’est pas seulement Amour, il est aussi Lumière ! C’est pour cela que ce mot nous interroge, car nous avons besoin d’entrer dans la lumière de Dieu pour sortir de nos ténèbres ! Comme dirait Jean-Paul Myard, Jean de la Croix parle aussi de « contemplation passive », mais attention, ce terme appartient à la théologie du Moyen-Âge. Une action « passive » signifie une action subie d’un agent extérieur qui me touche. En français, on retrouve cette expression quand on dit : « Je suis passionné par quelqu’un ». Et il y a là rien de passif, bien au contraire ! Et effectivement, Dieu peut nous passionner ! L’action de Dieu en nous, quand il met sa lumière dans notre intelligence, va permettre à celle-ci d’entrer dans une nouvelle activité, précisément la contemplation. Dans la lumière de l’Esprit Saint, l’intelligence accède à une nouvelle connaissance, à une nouvelle lumière, à une sagesse supérieure. Ainsi, comme en témoigne Paul-Henri et Michelle, cette lumière nous conduit à une vie nouvelle. C’est ainsi que l’Esprit Saint, répandant aussi son amour dans nos cœurs, vient les enflammer et les illuminer pour une vie nouvelle !

    #5569
    DJOKA KOMLA LUC
    participe

    Est-ce que nous pouvons dire que Dieu lève un petit coin du voile de sa gloire pour que l’homme découvre sa nature divine ?

    #5570
    Michelle
    participe

    Amour, Lumière qui délicatement s’offre en levant un coin du voile, plus ou moins froncé, plus ou moins opaque, entre Ciel et terre, quelle belle approche ! Quelle belle image à l’instar d’un lever de soleil lors d’un matin paisible, joyeux, enthousiaste, souriant !

    #5571
    Marie-Joseph
    Modérateur

    Cela me fait penser à ce beau conte de Marie-Françoise Salamin : « Il portait au cœur, comme chaque être humain, un grand désir de plénitude. Avec une différence, peut-être : il en avait vraiment conscience. Une nuit, il fit un rêve. Un ange lui offrait une échelle avec laquelle il allait pouvoir monter assez haut pour mettre sa tête dans le ciel. Tout de suite, il l’utilisa… À son réveil, il gardait en lui uniquement le souvenir de l’immense joie qui inonda son cœur lorsqu’il avait soulevé un coin du ciel. Depuis lors, il n’eut de cesse de revivre ce moment-là. Et cela lui arriva de plus en plus fréquemment. Un geste de tendresse, un sourire complice, les premiers pas d’un enfant… chacun de ces instants était empreint d’éternité… On dit que nous avons tous reçu, en songe, la visite de l’ange à l’échelle. Heureux ceux qui s’en souviennent ! »

    #5585
    Marie-Joseph
    Modérateur

    Revenons à notre question essentielle : pouvons-nous contempler Dieu en ce monde, contempler le Père, le Fils, l’Esprit Saint ? Le psalmiste s’exclame : « Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire ! » (Ps 62) Saint Thomas d’Aquin affirme que la foi est le début de la vision béatifique. Comment voir Dieu dans la lumière divine que l’Esprit Saint répand dans nos cœurs ?

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.