Pastorale

Homélies du dimanche et des fêtes

2e Dimanche du temps ordinaire

16 janvier

« Il y eut un mariage à Cana de Galilée » (Jn 2, 1-11)

« Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu ! » Tel est le dessein merveilleux du Père : que l’humanité célèbre des noces avec Dieu !

Marie représente l’humanité nouvelle qui se tourne vers le Christ et le prie : « Ils n’ont pas de vin. » Marie ne dit pas, « ils n’ont plus de vin ». Elle pense à un vin tout différent, que seul son Fils peut apporter. Le vin de l’amour divin, de la joie céleste, le vin de l’Esprit Saint qui enivre le cœur de l’homme.

Il n’y a pas de véritables noces sans cet amour-là. Pour que l’amour humain puisse être pleinement vécu, il doit être animé par le souffle de l’amour divin.

Jésus choisit un repas de noces pour manifester sa gloire ! C’est le premier des grands signes qu’il va donner à ses disciples et à son peuple. C’est comme le refrain d’un cantique que l’on aime à répéter : Jésus est l’Époux de l’humanité ! Il se donne avec tout son amour et veut nous rassembler dans une grande famille : Il veut nous unir dans son amour qui vient du Ciel.

Jésus transforme l’eau qu’il avait demandé de mettre dans les jarres qui servaient au rituel de l’ancien testament. Il transforme l’ancien dans le nouveau. Ce vin nouveau représente le nouveau testament, la merveilleuse Bonne Nouvelle de la Nouvelle Alliance. Désormais, nous pouvons chanter le cantique nouveau de l’homme nouveau. Cantique nouveau, exultation de joie et de résurrection. L’humanité chemine désormais unie au Fils de Dieu qui, en se revêtant de notre chair, a épousé l’humanité. Il nous introduit dans le bonheur de l’union nuptiale du Christ Époux de l’Église par le don de l’Esprit Saint.

À chaque eucharistie, nous élevons la coupe débordante du vin nouveau. Lorsque nous élevons le calice, c’est le vin du royaume céleste qui nous est offert. Le Sang versé du Christ vient tout renouveler et tout vivifier. Il nous donne une vie nouvelle, qui vient du Ciel ! Prenons conscience du don merveilleux du Corps et du Sang du Christ, qui nous rassemblent.

Ce Sang du Christ est mêlé au sang des victimes des divisions entre chrétiens, des conflits de tout genre. Par le Corps du Christ, nous sommes tous un seul Corps, dont les membres sont tous solidaires du bien ou du mal qu’ils font. La puissance du Christ semble vaincue par nos divisions, mais par la Croix, Jésus s’est uni à tout homme pour lui offrir des chemins de réconciliation et d’unité par la puissance de l’Esprit jaillissant de son Cœur transpercé.

Ne nous séparons pas du Christ, mais unissons-nous à lui, pour que chaque jour nous puissions célébrer dans notre quotidien les noces de son amour éternel et bâtir des chemins d’unité. Nous serons heureux que dans la mesure où nous serons des bâtisseurs d’unité. Et notre cœur sera comblé et débordant du vin de l’alliance nouvelle comme une coupe de bénédiction ! Amen !

Prière universelle

  • Pour toute l’Église : qu’elle s’inspire des noces de Cana pour vivre jour après jour unie au Christ, pour porter au monde sa joie et son espérance. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Aux noces de Cana, tu as donné aux convives le vin de ton amour. Viens aujourd’hui réconcilier tous les chrétiens autour de l’eucharistie où tu manifestes ta gloire. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour tous ceux qui souffrent dans notre paroisse et nos familles. Que nous sachions les entourer et leur révéler l’amour qui nous rassemble : Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour nous tous ici rassemblés : en cette eucharistie, nous sommes invités à revivre ensemble les noces de Cana. Que notre communion grandisse avec Dieu et entre nous : Dieu, notre Père, nous te prions.

P. Marie-Joseph Huguenin

Lectures bibliques du jour sur www.aelf.org