Pastorale

Homélie du dimanche et des fêtes

5e Dimanche de Carême

29 mars

« Je suis la résurrection et la vie » (Jn 11, 1-45)

Ce magnifique épisode de la vie de Jésus rejoint profondément le cœur humain, en répondant, me semble-t-il, à trois grandes attentes de l’humanité.

La première, c’est l’amitié que Jésus manifeste. Il aimait Lazare, c’était son ami. Qui dit amitié dit proximité. Jésus était proche de Lazare. Il nous est possible aussi de devenir l’ami de Jésus, d’expérimenter sa proximité, son amitié. C’est dans la prière que l’on se fait proche de Jésus. Prier, c’est se mettre en présence de Jésus ressuscité, nouer avec lui une profonde amitié, accueillir son amour et se donner à lui. C’est faire un seul cœur avec Celui qui a tant aimé les hommes. Celui qui devient l’ami de Jésus est comblé. Il est soutenu de l’intérieur et il fait l’expérience de sa douceur et de sa force. C’est bien cette amitié qui va ressusciter Lazare. Je suis frappé de voir que beaucoup cherchent à s’épanouir, cherchent le bonheur, dans des spiritualités qui laissent l’homme seul face à lui-même. Jésus nous offre son amitié, parce qu’il sait que l’amitié est le vrai chemin du bonheur. Jésus nous révèle une amitié unique, car elle est à la fois profondément humaine et vraiment divine, seule à même de nous combler.

Ce qui est saisissant aussi dans cet Évangile – voici la deuxième attente du cœur humain -, c’est que saint Jean insiste en soulignant que Jésus est bouleversé d’une émotion profonde, quand il voit ceux qui pleurent son ami Lazare. Jésus nous révèle ainsi sa profonde humanité. Il n’est pas insensible à notre destinée, à nos épreuves, bien au contraire. Cet épisode me fait penser à la révélation de Dieu à Moïse, lorsqu’il lui dit : « Je vois la misère de mon Peuple en Égypte, il souffre de l’esclavage et je partage sa souffrance ». Dieu est totalement solidaire de son peuple. Jésus nous montre que son amour le lie profondément à Lazare et à ses amis. Il nous aime personnellement et partage notre épreuve.

Mais – troisième grande attente – cette émotion profondément humaine de Jésus est aussi profondément divine. Comme Dieu s’est engagé pour libérer son Peuple, Jésus vient libérer son ami Lazare prisonnier de la mort. Par la résurrection de Lazare, Jésus manifeste la puissance de sa divinité. Ce qui est bouleversant dans la vie de Jésus, c’est de percevoir à la fois sa profonde humanité et sa divinité. En Jésus, Dieu s’est fait définitivement proche de l’homme. Il a pris sur lui nos souffrances, il s’est fait totalement solidaire de notre destinée. Jésus est venu dans notre monde, dans notre réalité quotidienne pour nous rejoindre là où nous sommes et nous donner la main. Il nous révèle son amitié, la puissance de son amour et sa victoire sur le mal, la souffrance et la mort.

Jésus a remporté une victoire totale et il nous invite à nous appuyer sur lui, à ne faire qu’un seul cœur avec lui, pour traverser cette vie et ressusciter avec lui. Ce qui me frappe, quand il s’adresse à Marthe, c’est qu’il lui révèle deux choses essentielles : « Je suis la résurrection et la vie ». Il n’est pas seulement Celui qui nous ressuscitera, mais il est la vie divine, qui se communique déjà à tous ceux qui l’aiment. Nous jouissons déjà de cette vie nouvelle.

Accueillons Jésus ressuscité avec un cœur rempli de foi, d’espérance et d’amour, car il vient se donner dans cette communion spirituelle à chacun et chacune d’entre nous personnellement, pour nouer une profonde amitié. Son amitié de tous les instants vient soulager notre isolement, notre confinement dû à la pandémie. C’est ainsi qu’il vient nous fortifier et nous soutenir sur le chemin pascal de nos vies, amen !

Prière universelle :

  • Jésus, toi, l’ami de Lazare, que notre monde découvre ta proximité. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Jésus, plein de tendresse, que ton Église, en ce temps de Carême, soit le lieu de la réconciliation et de la miséricorde. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Que les familles éprouvées découvrent, comme la famille de Lazare, ta présence pleine d’espérance au milieu d’elles. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour nous tous ici réunis. Que notre communion spirituelle nous unisse au Corps ressuscité de Jésus et nous communique l’énergie de son amour. Dieu, notre Père, nous te prions.

P. Marie-Joseph Huguenin

Lectures bibliques du jour sur www.aelf.org