Pastorale
 

Homélie du dimanche et des fêtes

 

Dimanche de Pâques

21 avril

« Il vit, et il crut. » (Jn 20, 1-9)

« Ils couraient tous les deux ensemble. » Mais où donc couraient-ils ? Que se passe-t-il dans leur tête ? Marie-Madeleine a vu le tombeau ouvert. Est-il profané ? Ou est-ce le prélude d’une annonce inouïe ? Ils courent parce qu’ils aiment le Christ. C’est l’amour qui les fait courir. Celui qui court par amour, va à la rencontre du Christ ressuscité. On peut courir en vain, à la poursuite des mirages. Mais si l’on court par amour du Christ, la récompense est grande !
« Il vit et il crut ». Le disciple bien-aimé, celui qui s’était penché le soir du Jeudi Saint sur le cœur de Jésus, comprend. Il voit le linceul, qui avait recouvert son corps, roulé à part et les bandelettes encore nouées reposées dans le tombeau vide. Le corps du Christ s’est échappé du tombeau sans dénouer les bandelettes. Jean comprend. La grande lumière de Pâques a pénétré son cœur. Le linceul sera conservé précieusement jusqu’à aujourd’hui, parce qu’il reste comme un témoin très fort de la Passion et de la résurrection du Christ.
Le Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! Il a pris chair de notre chair. Tout semblait le retenir au tombeau. Rejeté, crucifié, comment notre corps de misère, rejeté, bafoué, pouvait-il ressusciter ? Tel est la puissance du Christ dans nos vies.
Lorsque nous contemplons le monde d’aujourd’hui, on peut bien se demander où court notre monde. Il court après des biens matériels, il s’accroche à la vie terrestre. Il a oublié le ciel, il cherche son bonheur sur la terre. Certes, le royaume de Dieu commence ici-bas. Mais le bonheur sur terre est vite menacé. Notre corps si fragile est là bien vite pour nous le rappeler. Et notre liberté, à quoi sert-elle si elle nous rend esclave d’un bonheur illusoire ?
Notre monde est en crise d’adolescence. Il a perdu la sagesse. Il cherche d’une façon effrénée à se libérer de Dieu. Il se croit autonome et tout-puissant. Mais ce mirage de l’adolescence ne dure pas.
Il est urgent que la grande philosophie, celle de la sagesse ouverte à la transcendance, reconquiert notre monde en quête de sens. Nous assistons déjà à une renaissance du dialogue entre la foi et les philosophes d’aujourd’hui. On ne peut indéfiniment refuser à la raison d’accéder aux lumières supérieures de la foi. La foi n’est pas une croyance obscure et subjective. Elle est essentiellement un discours de sagesse, plus encore, une rencontre avec la sagesse en personne, le Christ vivant, ressuscité.
Que les chrétiens se réveillent ! Qu’ils se lèvent à la suite du Christ pour proclamer la dignité de l’homme et la grandeur de sa vocation ! Le Christ ressuscité nous montre que l’amour divin est plus fort que tout et que Dieu est le libérateur de l’homme. Le Christ est l’incarnation de la sagesse. Sa résurrection illumine le monde. Si nous nous mettons à son école, notre vie sera remplie de vie, de sagesse et de rayonnement. Le vrai bonheur, la vraie sagesse, la vraie liberté se trouvent dans le Christ. La vraie jeunesse immortelle se reçoit du Christ ressuscité. À chaque printemps, le Christ nous apporte une nouvelle espérance. Saisissons la grâce de la résurrection et offrons à notre monde une espérance invincible. Amen !

Prière universelle :

  • Pour tous les chrétiens : qu’ils témoignent joyeusement et ardemment de la résurrection du Christ. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Que la paix progresse sur la terre et que triomphent les forces de la vie. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour ceux qui souffrent. Qu’ils découvrent la puissance de la résurrection du Christ dans leur vie et soient soutenus par l’amour de leurs frères chrétiens. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour nous tous ici réunis : que nous soyons fortifiés par la résurrection du Christ en communiant à son Corps et que nous soyons des témoins de la Bonne Nouvelle. Dieu, notre Père, nous te prions.
P. Marie-Joseph Huguenin
     

 

Lectures bibliques du jour sur www.aelf.org
HAUT

 

Copyright 2005 - Koinonia - Webmaster - Mise à jour régulière