Pastorale
 

Homélie du dimanche et des fêtes

 

5e dimanche de Pâques

18 mai

« Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres » (Jn 13, 31-35)

Il y aurait de quoi se décourager : Jésus a formé ses apôtres pendant des années, et voilà que Juda va le trahir et le livrer aux autorités religieuses et civiles qui vont le conduire au supplice de la Croix. Eh bien, c’est à ce moment précis que Jésus va donner à ses disciples son testament spirituel : « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Non seulement Jésus y croit, mais il va donner au monde le pouvoir d’aimer par le don de sa vie. Jésus aura ce pouvoir de transformer la trahison en victoire de l’amour.
La foi est un regard qui va plus loin que les événements immédiats. Les médias ont une difficulté quasi insurmontable d’être les témoins de la Bonne Nouvelle à l’œuvre dans le monde, car les journalistes sont rivés à l’immédiat et à l’émotionnel. Ils ne voient pas, habituellement, tous les efforts déployés pour surmonter les épreuves et toutes les victoires remportées sur les hostilités des hommes ou des éléments déchaînés.
Ce combat de la foi est à mener chaque jour autour de nous, sûr de l’appui du Christ ressuscité. Le chrétien est celui qui voit plus loin, plus profondément et de plus haut que le commun des mortels. Il voit le mystère de Pâques à l’œuvre dans sa propre vie comme dans les événements du monde. Le Christ miséricordieux vient au secours de l’homme qui souffre. Si celui-ci l’accueil, il fera l’expérience extraordinaire de sa puissance au cœur de sa vie. Celui qui prie, sera fortifié de l’intérieur, illuminé par la présence du Ressuscité et animé d’une espérance invincible. Il verra aussi autour de lui des solidarités multiples.
L’apôtre Jean contemple la Jérusalem céleste où les saints resplendissent de la lumière divine. Telle est notre destinée, telle est notre espérance. Ils ont traversé la grande épreuve et ont remporté la victoire par le Sang de l’Agneau. Ils intercèdent pour nous continuellement.
Les Actes des apôtres mettent en lumière comment l’Église s’organise pour porter la Bonne Nouvelle aux nations. Les épreuves ne les arrêtent pas, au contraire. « Il faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu », déclarent Paul et Barnabé. Ils prient, ils jeûnent, ils se confient au Seigneur. Les deux apôtres créent un groupe d’Anciens pour chaque communauté, des hommes et des femmes expérimentés pour établir la communauté dans la paix. C’est souvent l’expérience que nous faisons quand nous découvrons dans notre entourage des hommes et des femmes de foi, remplis d’expérience et de sagesse. Le témoignage des Anciens qui se rendent à la messe convaincus d’y rencontrer le Christ ressuscité a une grande valeur dans le monde d’aujourd’hui. Ils sont comme l’espérance portée à une jeunesse qui perd ses repères.
Dans le contexte actuel où il y a peu de vocations de prêtres, la communauté chrétienne va prendre de plus en plus d’importance, comme au début de l’Église. Jeunes croyants animés de leur dynamisme et Anciens ayant acquis tant d’expériences humaines et spirituelles forment un noyau solide, car nous revenons à la situation où les apôtres étaient itinérants et où les communautés devaient se prendre en charge. Cela peut être un défi très stimulant pour réveiller la communauté chrétienne et rendre chacun plus responsable, dans une dynamique de communion fraternelle.
Que l’eucharistie soit cette source où la communauté vient boire à la source d’eau vive qui la renouvelle, la construit dans l’amour et la remplit de l’énergie des apôtres. Amen !

Prière universelle :

  • Pour que l’Église soit de plus en plus, dans notre monde, le signe vivant de l’amour et de la miséricorde. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour tous les hommes de bonne volonté, qui luttent pour l’avènement d’un monde plus juste et plus fraternel. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour tous ceux qui souffrent dans notre entourage. Afin que nous sachions les entourer de notre affection et de notre solidarité. Dieu, notre Père, nous te prions.
  • Pour nous tous ici réunis. Afin que notre communion au Corps et au Sang du Christ renforce nos liens fraternels. Dieu, notre Père, nous te prions.
P. Marie-Joseph Huguenin

 

Lectures bibliques du jour sur www.aelf.org
HAUT

 

Copyright 2005 - Koinonia - Webmaster - Mise à jour régulière