Lettre 3 (6 février 2004)
Retour aux lettres

Chers amis,

Que le Seigneur nous précède toujours et nous ouvre le chemin de chacune de nos réalisations, et de ses desseins de communion !

La rencontre du mois de novembre fut très sympathique et riche en fruits.

Quoique peu nombreux, le Seigneur avait rassemblé des personnes aux vécus en Église très différents. Ensemble, nous avons expérimenté son projet dans la simplicité, l’échange et l’attention à l’autre. D’emblée le Seigneur nous a conduits sur le terrain de la diversité, qui a affermi notre désir de mieux se comprendre, de mieux s’expliquer et de se rejoindre.

L’émulation des charismes, vécue en profondeur, dans un monde où les gens se retrouvent souvent isolés et désolés de ne pouvoir exploiter tout leur potentiel, semble bien répondre au besoin de notre époque.

Nous avons pris conscience d’un vrai paradoxe : il existe dans l’Église des communautés, mais qui sont plus ou moins coupées de la paroisse, alors que la paroisse ne parvient pas à constituer une vraie communauté. L’ouverture et la possibilité de vivre et servir, en lien étroit avec la paroisse, a été un des sujets les plus abordés, suscitant la jubilation, lors de la seconde rencontre, le dimanche 9 novembre.

Quelques semaines plus tard, le message pour l’Avent 2003, de l’Évêque de Sion, Mgr Norbert Brunner, apparaissait comme un encouragement de surcroît, à persévérer au service de Koïnonia. Voici les principaux passages dans lesquels nous pouvons discerner une vraie convergence suscitée par l’Esprit :

  • « Tout d’abord, j’estime que nous devons redécouvrir un authentique sens de la communauté ecclésiale. »
  • « L’annonce de la Bonne Nouvelle doit avoir comme premier but la construction d’une communauté chrétienne vivante. »
  • « Que notre évangélisation s’origine dans une relation personnelle et vivante avec Jésus-Christ, pour devenir à son tour invitation, lancée à d’autres, à rencontrer le Christ. »
  • « Notre pastorale devra désormais s’attacher à trouver de nouveaux lieux d’évangélisation où le Christ sera clairement annoncé ».

Nos prochaines rencontres se feront, l’une le week-end de Pâques dès le Jeudi Saint après-midi, l’autre le week-end de l’Ascension, les 22 et 23 mai. Réservez ce qui vous convient.

Au programme du 8 au 11 avril :

  • Jeudi Saint : Souper à 18 h 45. La Sainte Cène à 20 h suivie de l’adoration.
  • Vendredi Saint : Désert et Adoration. Laudes à 10 h. Chemin de Croix à 15 h. Célébration de la Passion à 20 h.
  • Samedi Saint : Laudes à 9 h. Présentation schématique de Koïnonia (projecteur multimédia), avec quelques questions, réponses ; partage de ce qui habite nos cœurs et de ce qui nous interpelle le plus dans le projet à 9 h 30. Dîner à 13 h. Partage autour du thème « Liberté » à 15 h 30. Veillée pascale à 20 h.
  • Dimanche : Laudes à 9 h 30. Messe de Pâques à 10 h. Pique-nique (si le temps s’y prête) à 13 h 30 ; tour de « nappe » avec d’autres questions, réponses, sur le projet. Partage de ce qui habite nos cœurs et de ce qui nous interpelle le plus dans le projet, pour les personnes qui n’auraient pu s’exprimer, faute de temps, le samedi matin. Bilan et perspectives.
  • Le week-end des 22 et 23 mai sera rythmé sur la même mélodie faite d’adoration, de louange, de partage sur le thème de « miséricorde et communion », de détente et de convivialité.

Michelle et moi-même seront à Isérables également le week-end de Pentecôte. Il est donc aussi possible de nous rejoindre les 29 et 30 mai, d’autant plus que la koïnonia (communion) est le fruit par excellence de l’Esprit.

Dans l’attente de Pâques, demeurons au fond de nos cœurs dans la louange, l’action de grâce et la confiance, car le Seigneur vient à notre rencontre.

En communion par Lui, avec Lui et en Lui !

Michelle & Marie-Joseph
  HAUT
Copyright 2005 - Koinonia - Webmaster - Mise à jour régulière